Aller au contenu principal
JobPol website banner

Consultant (BB1) - Consultant - Conseiller en prévention niveau II

Date limite d’inscription
Référence
G 5028 F 20 05
Type d’emploi
Contractuel
Régime de travail
Temps plein (38h/semaine)
Nombre d’emplois vacants
1
Corps/direction/service
5276 - Brabant Wallon Est
Lieu de travail
Chaussée de Tirlemont 6
1370 Jodoigne
Province
Brabant wallon
Type de contrat
Un contrat de travail à  durée déterminée
Durée
1 an
Niveau
Consultant (BB1)
Niveau d'études
1 cycle/graduat/bachelier
Conditions de diplôme

Etre porteur d’un diplôme ou d’un certificat au moins équivalent à ceux pris en compte pour le recrutement aux emplois de niveau B

Conditions de diplôme spécifiques

Outre les conditions pour être membre du cadre administratif et logistique de la police :

- Être titulaire d'un bachelier ;

- Être détenteur du brevet de conseiller en prévention de Niveau II au minimum 

OU Être en cours de formation conseiller en prévention niveau II  (une attestation de suivi des cours sera fournie à la date ultime d’inscription) et s’engager à réussir la formation

Nombre maximum d'inscriptions
10
Présentation corps/direction/service

Les zones de police BRABANT WALLON EST (5276) – ORNE-THYLE (5270) – ARDENNES BRABANCONNES (5272) dans leur globalité sont considérées comme lieu habituel de travail.

Un siège administratif avec le matériel de bureau nécessaire, sera mis à disposition au sein de chaque entité.

La zone de police BRABANT WALLON EST (5276), située 1370 Jodoigne Chaussée de Tirlemont 6, sera l’employeur.

Description de la fonction

Contexte :

Selon la loi du 4/8/1996, chaque employeur doit élaborer une politique en matière de bien-être au travail (prévention des risques) et il est responsable de l'application de cette loi. L'article 33, §1er stipule que « Chaque employeur a l'obligation de créer un service interne de prévention et de protection au travail (SIPP). A cet effet, chaque employeur dispose d'au moins un conseiller en prévention (CP) ».

Plusieurs employeurs, d’entités juridiques distinctes, peuvent créer un SIPP commun s’ils disposent d’une autorisation accordée par arrêté ministériel. L’arrêté royal du 27/10/2009 détermine les conditions et procédures de mise en place d’un SIPP commun. C’est dans ce cadre que les zones de police BRABANT WALLON EST (5276) – ORNE-THYLE (5270) – ARDENNES BRABANCONNES (5272) ont conclu un protocole d’accord.

Les travailleurs ont également l'obligation de participer à la mise en œuvre de cette politique de prévention des risques : « Il incombe à chaque travailleur de prendre soin, selon ses possibilités, de sa sécurité et de sa santé ainsi que de celles des autres personnes concernées du fait de ses actes ou des omissions au travail, conformément à sa formation et aux instructions de son employeur ».

Mission du conseiller en prévention :

Le conseiller en prévention a pour mission de conseiller l'employeur et tout membre du personnel en ce qui concerne la prévention des risques au travail en matière de sécurité, de santé, d'ergonomie, d'hygiène, d'embellissement des lieux de travail, d'environnement et des aspects psychosociaux :

  • Il veille à la politique de sécurité et du bien-être du personnel ainsi que des bénéficiaires de l'institution afin d'assurer un environnement sécurisé et agréable ;
  • Il assiste l'employeur, les membres de la ligne hiérarchique et les travailleurs pour l'application des dispositions légales et réglementaires relatives au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail et de toutes les autres mesures et activités de prévention ;
  • Il soutient des projets concrets autour de certains thèmes de prévention et de bien-être.

Responsabilités :

Une description précise des responsabilités respectives du CP et de l'employeur doit être réalisée. Si l'employeur reste in fine le responsable des mesures de prévention, le CP a des responsabilités de conseil auprès de l'employeur, de la ligne hiérarchique et des travailleurs, d'interlocuteur du SEPP et de suivi du plan global de prévention. Les responsabilités opérationnelles de mise en œuvre des actions sont définies à chacune des rubriques du plan global de prévention. Il convient également de rappeler que toutes les actions de mise en œuvre sont susceptibles d'être déléguées à d'autres membres de l'équipe. Dans le même ordre d'idée, la mise en pratique sera effectuée en fonction des moyens mis à disposition.

Tâches :

Les tâches dévolues au CP sont notamment :

1. Politique de prévention

Avec l'employeur et les travailleurs, participer à l'élaboration du système dynamique de gestion des risques :

  • Organiser et participer à l'analyse des risques pour l'organisation dans son ensemble, c'est-à-dire l'inventaire des dangers et des situations dangereuses, l'évaluation des risques, l'élaboration et le suivi des plans annuels d'action et du plan global de prévention ;
  • Coordonner les activités de prévention avec le SEPP en ce qui concerne l'analyse des risques des postes de travail ainsi que la mise en place des mesures en matière de sécurité et d'hygiène sur le lieu du travail ;
  • Donner les avis et recommandations utiles quant aux achats et procédure des 3 feux verts, notamment pour les équipements de protection individuelle ;
  • Analyser les besoins en matériel et établissement du rapport d’investissement par analyse de la sécurité du personnel et des moyens financiers à investir ;
  • Participer de façon active à l’élaboration des cahiers de charge.

2. Surveillance médicale et gestion des accidents

  • Coordonner, avec le conseiller en prévention-médecin du travail (CPMT du SEPP), la surveillance médicale sur base de l'analyse des risques aux postes de travail ;
  • Participer aux visites des lieux de travail par le SEPP selon la fréquence déterminée ;
  • En concertation avec l'employeur, faire appel au SEPP dans toute situation relative à la santé et la sécurité des travailleurs ;
  • Enregistrer, signaler et effectuer les analyses d'accidents/ incidents/ premiers soins survenus, formuler des mesures de prévention, et assurer la mise en place des actions correctives ;
  • Analyser les accidents du travail et établir l’arbre des causes ainsi que faire les recommandations d’amélioration dans le cadre de l’analyse de gestion des risques ;
  • Mettre en place un système de rapportage des situations dangereuses ;
  • Organiser les premiers secours ;
  • Participer, dans les limites de ses prérogatives, à l'analyse des causes de maladies professionnelles, en collaboration avec le SEPP.

3. Procédures / Démarches / Avis

Proposer des procédures et des directives claires pour tous, en ce qui concerne :

  • Le plan d'urgence (en cas de vol, incendie, accident, pollution atmosphérique, alerte à la bombe, etc.) ;
  • Les consignes à suivre en cas de prévention/d'évacuation incendie ;
  • L’accueil et l’accompagnement des nouveaux travailleurs ;
  • La rédaction des fiches de postes pour les catégories particulières de travailleurs (jeunes, intérimaires, ...) ;
  • La demande d'intervention psychosociale, informelle et formelle ;
  • Les cas de violence, harcèlement moral ou sexuel ;
  • L’intervention des premiers secours en cas d'accident ;

Rendre un avis sur les instructions rédigées par les employeurs concernant :

  • L’utilisation des équipements de travail ;
  • La mise en œuvre des substances et préparations chimiques, cancérogènes et des agents biologiques ;
  • L’utilisation des équipements de protections individuelles et collectives ;
  • Les procédures à suivre en cas de danger grave et immédiat.

4. Communication/ Formation/ Information/ Sensibilisation

  • Écouter les travailleurs et informer des procédures à suivre en cas de risques psychosociaux ;
  • Participer à la rédaction et à la diffusion des outils de sensibilisation en matière de bien-être au travail et assurer leur mise à jour ;
  • Informer de manière spécifique les nouveaux engagés des risques spécifiques rencontrés dans l'entreprise et du bon usage des moyens de protection ;
  • Maintenir à jour les connaissances dans le domaine de la sécurité et de la prévention, en utilisant les canaux de mise à jour de la législation fournis par le SPF ETCS, le SEPP, etc. ;
  • Être attentif au respect des règles de sécurité et des instructions données par la hiérarchie ;
  • Organiser ou participer aux rencontres/réunions nécessaires notamment des Comités de Concertation de Base (ou de concertation supérieure), du comité de gestion et technique du SIPPT commun ainsi qu’aux réunions de négociations syndicales pour les aspects liés au bien-être au travail ;
  • Participer activement aux exercices liés à la GPI 48 pour la formation continuée des membres du personnel du cadre opérationnel ainsi qu’établir l’analyse des besoins en formation de ceux-ci en fonction de leur profil (de compétences) et de leurs résultats lors des exercices antérieurs ;
  • Analyser les besoins en formation autres que GPI 48 ;
  • Rendra un avis sur la formation des travailleurs :
    • Lors de leur engagement ;
    • Lors d'une mutation ou d'un changement de fonction ;
    • Lors de l'introduction d'un nouvel équipement de travail ou d'un changement d'équipement de travail ;
    • Lors de l'introduction d'une nouvelle technologie ;
    • Lors de l’adaptation de l’emploi d’un membre du personnel (ex : grossesse, incapacités temporaires, etc.).

5. Contrôle

  • Veiller à ce que les contrôles périodiques et réglementaires de la sécurité technique (installations électriques, machines ascenseurs et risques d'incendie) soient effectués ;
  • Analyser et mettre en place les actions correctives proposées.

6. Collaboration avec les conseillers en prévention, niveau 3, internes

  • Assurer toute mission d'encadrement, sur les matières concernées, des conseillers en prévention locaux.

7. Rapports

  • Rédiger et transmettre les rapports d'analyse de risques à la ligne hiérarchique ;
  • Participer à la rédaction des procès-verbaux des réunions du CCB ou des autres réunions relatives au BET ;
  • Rédiger les fiches d'accident et les rapports circonstanciés ;
  • Rédiger le rapport annuel du SIPP à envoyer au SPF ETCS ;
  • Rédiger un rapport d’activité mensuel à l’intention des différents comités.
Profil souhaité

Emploi de consultant (niveau B).

Outre les conditions pour être membre du cadre administratif et logistique de la police :

- Être titulaire d'un bachelier ;

- Être détenteur du brevet de conseiller en prévention de Niveau II au minimum 

OU Être en cours de formation conseiller en prévention niveau II  (une attestation de suivi des cours sera fournie à la date ultime d’inscription) et s’engager à réussir la formation

OU s’engager à suivre la formation de conseiller en prévention niveau II (une attestation provenant de l’organisme de formation sera fournie à la date ultime d’inscription) et s’engager à réussir la formation.

- Connaissance des dispositions légales en matière de police intégrée et de la politique policière à l’échelon local 

- Avoir une vision globale des structures et des fonctionnements zonaux à moyen et long terme ;

- Connaissance du fonctionnement des réseaux institutionnels locaux ;

- Faculté d’appliquer les principes et techniques de résolution de conflit ;

- Être titulaire et porteur d’un permis de conduire belge, de catégorie B au moins ;

- Avoir une présentation soignée ;

- S'exprimer correctement oralement et par écrit, avec bonne connaissance de la grammaire et de l’orthographe ;

- Capacité de travailler en équipe et de collaborer, même en dehors de son travail habituel ou prévu, capacité à favoriser le partenariat et le partage des connaissances et expériences professionnelles ;

- Capacité de s'adapter et d'évoluer positivement lors de tout changement ;

- Capacité d’écoute et d’empathie ;

- Être ponctuel ;

- Faire preuve de flexibilité dans le cadre des prévisions horaires découlant de la nécessité d'assurer la continuité de service ;

- Participer activement à l'ambiance positive et à la politique de bien-être au travail, favoriser l’esprit de service ;

- Parvenir à s'améliorer constamment, notamment en suivant les conseils et les directives de ses supérieurs ;

- Respecter les délais imposés, faire preuve d'autodiscipline, avoir le souci du travail soigné, être consciencieux ;

- Gérer sa charge de travail de manière autonome et efficiente, proposer des solutions efficientes rencontrant tant les besoins du service qu’un impact budgétaire équilibré ;

- Pouvoir traduire en actions concrètes des concepts théoriques ;

- Être dynamique et créatif : avoir la capacité nécessaire pour trouver des solutions aux problèmes rencontrés en faisant preuve d’initiative et de réalisme ;

- Faire preuve d’intégrité, de respect envers autrui et en toutes circonstances d’une attitude correcte ;

- Faculté de se remettre en question en vue de s’améliorer ;

- Faire passer le service à la population avant son intérêt personnel, agir en transparence ;

- Etre résistant au stress et savoir se maîtriser en toutes circonstances ;

- Respecter et utiliser le matériel mis à disposition en bon père de famille ;

- S’exprimer correctement oralement et par écrit ;

- Avoir une bonne connaissance des outils informatiques (Excel, Word, etc.).

La durée du travail est de 38 heures par semaine à prester en journée du lundi au vendredi, avec une moyenne de 7h36 par jour, à respecter mensuellement.

Modalités de sélection dans l'unité

Une épreuve écrite suivie d’un entretien par la chef de corps assistée de collaborateurs.

Le candidat sera engagé dans le cadre d’un contrat de travail à durée déterminée de 12 mois maximum avec possibilité de statutarisation.

L’emploi sera ouvert dans le premier cycle de mobilité qui suit la mise en place du lauréat permettant une nomination du candidat dans l’emploi.

 Réserve de recrutement : 24 mois

 

Notre offre
Un emploi diversifié dans un contexte passionnant caractérisé par de nombreux contacts humains
100% d'intervention de l'employeur dans les coûts des transports publics et 100% des transports en train
La possibilité de suivre des formations gratuitement
32 jours de congé par an
Services médicaux gratuits
Offre supplémentaire
Le salaire de départ est fixé à l'échelle barémique BB1 min. 15590,78 et max 23206,78 euros
Information complémentaire
Réserve de recrutement

Informatie

Nom
HOUART
Prénom
Franca
Fonction
conseiller
Email
franca.houart@police.belgium.eu
Téléphone
010 23 95 35
Corps/direction/service
Zone de police Brabant Wallon Est (5276)